C’est tellement facile de se comparer aux autres. À ce qu’ils sont, à ce qu’ils ont. Dans une optique stressante de prédépart, je me rends compte que je vais entamer ce périple avec du matériel et des capacités physiques et artistiques rudimentaires.

Je ne suis pas vraiment entraînée, je n’ai pas tourné d’images depuis trop longtemps et je possède malgré moi, un ordinateur de 5 ans qui pèse une tonne, une caméra ordinaire que je ne connais pas bien, un vélo qui, à première vue, serait bon pour les poubelles, un vieux casque et des vêtements pas vraiment adapté pour le sport. Je regarde les pros de la vidéo ou du vélo puis je me dis, c’est clair que si j’étais mieux équipée et mieux entraînée, je serais meilleure….

Je pense tout cela, oui, mais en même temps je crois que l’important c’est juste de le faire, peu importe la manière et le résultat…

Dans un autre ordre d’idées, ça y est je n’ai plus de maison, ma vie est entreposée dans un sous-sol, puis moi, je serai éparpillée dans mes sacs pour les 2 prochaines semaines, entre Montréal et Mont-Laurier. Les derniers préparatifs c’est maintenant…

Publicités