Déjà une semaine de passée…Voici les points forts (ou pas) et quelques anecdotes relatives aux premiers jours passés au Kirghizistan.

IMG_1692

— J’ai perdu ma deuxième paire de cuissards. Ce qui est étrange c’est que je ne l’ai même pas sortie de ma poche à linge et déjà il avait disparu. Cet événement pourrait vous sembler banal, mais pour moi c’est presque la fin du monde…C’est un peu comme si j’avais qu’une seule paire de bobette.Le pire c’est que je ne crois pas pouvoir en trouver avant d’arriver à Almaty, dans environ un mois.

— Je ne sais pas pourquoi, je pensais qu’il ne pleuvait pas ici… Évidemment, je me suis trompée

— Les gens sont fascinés parce que je voyage seule. Il est vrai qu’à les regarder, ils semblent toujours accompagnés, peu importe où ils vont. Une fois qu’ils réalisent que je suis seule, ils me demandent deux choses : Tu n’a pas peur ? Moi de leur répondre, est-ce que je devrais ? Eux de me répliquer, oui. Pas très rassurant, mais bon…
Ensuite, Où est ton mari ? Moi de leur répondre (une histoire inventée de toutes pièces, mais ça évite des ambiguïtés), ah ! mon mari, il se nomme Dimitri, travaille en cinéma, et est très occupé en ce moment il viendra me rejoindre au Kazakhstan… Bien sûr, tout cela avec des mots beaucoup plus rudimentaires !

— Note à moi-même : Ne plus jamais m’arrêter dans les yourtes « magasin » sur le bord de la route. Bien que j’en ai croisé des dizaines, ça m’a pris du temps avant de réaliser que ces yourtes fabriquent et vendent du yogourt séché et du lait de mouton fermenté. La générosité des Kirghiz m’a trahie lorsque deux filles sont venues m’offrir une grande tasse de ce lait.  J’avais entendu dire, et je me doutais bien, que cette boisson n’était pas très bonne pour notre palais occidental. Et bien je me suis trompé, C’EST PIRE QUE TOUT ce que j’ai bu dans mon humble vie. Tellement que j’ai pris 3 minis gorgées et j’ai remis la tasse encore pleine aux demoiselles. Je me sentais vraiment mal à l’aise. J’ai tenté de leur expliquer que cela me donnait mal au ventre, mais je ne suis pas certaine de m’être fait comprendre.

— C’est la saison des délicieux fruits : cerises, abricots, pêches, melons, fraises, framboises…Chaque maison possède au moins quelques arbres fruitiers ou un petit jardin. C’est beau ! Mais attention, trop d’abricots ou de cerises donne envie d’aller aux toilettes !

— Mon cyclomètre n’est pas bien ajusté. J’ai compris cela après 2 jours à rouler en moyenne à 7 km/h. Après avoir fait un test avec les bornes de kilomètre sur le bord de la route j’ai réalisé que pour 1 km pédalé, mon cyclomètre lui, calculais 600 m… C’est quand même une grosse différence. Depuis que je sais cela, mon mental va mieux et je me sens moins « poche ».

Publicités