À moins d’une semaine de la fin du périple, j’ai pu trouver une solution à mon problème de chargeur d’ordinateur. Fiou, et grand merci à Émile ! J’ai donc beaucoup à partager pour compenser les 20 derniers jours où aller sur internet et envoyer des photos étaient des actes plus qu’héroïques.

Donc, après avoir « clanché » sur le vélo pour me rendre à Samarkand, j’ai pris ça pas mal plus relax et emprunté l’autobus pour la traversée d’une partie du désert d’Ouzbékistan, dans le but de me rendre à Khiva. Bien jolie ville, mais trop petite et trop musée pour moi qui en a rapidement fait le tour. J’avais la bougeotte, j’ai repris la route vers Bouhkara où je me trouve depuis quelques jours. Le plan, c’était de venir ici pour rejoindre un ami rencontré auparavant dans le voyage et y passer ma dernière fin de semaine sur le continent. J’ai fêté ça tranquille dans un « hôtel » des plus excentrique, avec pas mal de nourriture et un peu d’alcool !

Certes, les villes que j’ai visitées en Ouzbékistan sont superbes, mais ce sont des endroits où le tourisme d’autobus domine et où les magasins de souvenirs (trop souvent made in China, je crois) affluent.

Demain je reprends donc le vélo pour une dernière fois, en mettant le cap sur la capitale pour un sprint final de visites et d’achats de souvenirs ! Évidemment, je suis de plus en plus fébrile à l’idée de quitter, partagée entre la joie et la tristesse, les regrets et les fiertés.

À suivre..

Publicités