À un certain moment durant mon voyage en Ouzbékistan, je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre l’autobus sur un trajet de 500 km. Si vous n’avez jamais emprunté de transport en commun dans un pays en voie de développement, vous ne savez sûrement pas que 500 km équivalent à environ dix heures de bus. Durant ce trajet, vous comprenez j’ai eu amplement le temps de réfléchir, de chialer intérieurement et de m’ennuyer de mon vélo. J’ai aussi eu le temps d’établir la liste officielle des avantages et inconvénients de prendre autobus en Ouzbékistan.

Peut-être cette liste saura convaincre certaines personnes qui hésitent encore à faire un voyage de cyclotourisme !

INCONVÉNIENTS
— Devoir négocier longuement avec le chauffeur, le prix du billet, mais aussi le prix du transport de vélo qui, au final se trouvent à être encore plus cher que le prix du billet même. Ce ?$%?%?? de chauffeur savait bien que j’étais mal prise et que je n’avais d’autre choix ;
— Une fois le billet acheté, il faut attendre que le moyen de transport se remplisse. Lorsqu’il s’agit d’un autobus et que tu es la première arrivée, cela peut s’avérer long (ici on parle de trois heures). Nous ne sommes donc pas libres de partir à l’heure que l’on veut, contrairement au vélo ;
— La position assise durant dix heures peut être beaucoup plus dure sur le corps qu’une journée complète de bicyclette. Pour ma part, c’est mon genou droit qui souffre lors de ce genre de déplacement ;
— Ne pas pouvoir aller aux toilettes quand on veut et où on veut ;
— Etre le centre d’attraction de la part de nos voisins, durant TOUT le trajet. Être observé sans arrêt, même quand on dort ou quand on fait semblant de dormir ;
— Avoir droit à un cours de langue ouzbek intensive d’une durée interminable, et ne pas pouvoir s’en aller. J’ai déjà de la difficulté avec mon russe, est-ce vraiment nécessaire de me traduire toutes les parties du corps,de l’autobus, les paysages, les membres de la famille en Ouzbek ;
— Devoir montrer passeport à la moitié du bus, car il parait que c’est impressionnant un passeport canadien ;
— Arreter à tous les contrôles policiers .

AVANTAGES d’un trajet en autobus
— Aller plus vite (?) ;
— Rencontrer plus de gens dans un espace-temps donné ;
— Apprendre des nouveaux mots en ouzbek, les répéter très fort et faire rire tout le monde ;
— Ne pas mourir de soif, de faim ou d’ennui en parcourant 500 km seule, en vélo dans le désert ;

Publicités