En 2007, après 8 mois de dur travail comme réalisatrice de reportages éducatifs en Afrique de l’Ouest, avec l’organisme La Traversée Philanthropique , j’ai décidé que j’étais mûre pour des vacances. Déjà sur le continent africain, j’avais envie de me dépayser un peu et le Cap-Vert, archipel de 12 îles dans l’océan Atlantique, s’est avéré être la destination idéale, bien que je n’avais aucune idée de ce que j’allais y découvrir.

De Dakar, j’ai donc spontanément acheté un billet d’avion pour Praia, la capitale du pays, sans trop savoir à quoi m’attendre…

Aujourd’hui, plusieurs années après y avoir séjourné, j’en sais un peu plus sur le Cap-Vert  , et ce pays a définitivement une place de choix dans mon palmarès des endroits à découvrir sur la planète !

Voici de quoi vous convaincre :

-Le Cap-Vert est un amalgame entre la culture africaine et portugaise. On le voit dans le physique des gens, mais aussi dans les traditions culturelles et le mode de vie.  Bien que l’archipel est peuplé depuis le 15e siècle par les colons, le pays a obtenu son indépendance du Portugal seulement en 1975.

– Le pays est constitué de 12 îles, incroyablement différentes les unes des autres. Entre elles, on se déplace en avion ou en traversier. Le bateau, bien qu’assez long (comptez 15 heures entre Santiago et San Vincente) reste plus économique.

– La langue officielle est le portugais, mais la langue parlée et le créole du Cap-Vert. Certaines personnes parlent aussi français et anglais, ce qui en fait un pays où la communication avec les locaux est assez facile.

– La nourriture est délicieuse et très abordable : beaucoup de poisson, de fruits exotiques et de légumes frais. L’alcool national est le grog, fait à base de canne a sucre, c’est une eau-de-vie que l’on le compare au rhum agricole. Ne vous étonnez pas de voir un chauffeur d’autobus ou un policier bouteille à la main en plein travail !

Malgré le fait que j’y ai passé 2 mois, j’ai l’impression de n’avoir presque rien vu du pays. Sur 12 îles, j’en ai visité 5, et chacune d’elle est si différente que je voudrais juste revenir pour visiter les autres.

Voici un résumé de mes impressions sur les îles que j’ai visitées.

Sal : île la plus touristique et station balnéaire très populaire chez les Européens. Des kilomètres de plages, idéales pour les sports nautiques. Par contre, il est difficile de trouver un hébergement adapté aux voyageurs « sac à dos ».Santo Antao : Très verte, San Antao  est axée sur l’agriculture (surtout de la canne à sucre), mais ses nombreuses montagnes et falaises en font une île à couper le souffle. Ici, il est possible de faire de nombreuses marches en montagnes et de déguster le grogue directement chez le producteur!Sao Vincente : L’ile culturelle, là où est née Césaria Evora.  De superbes plages, une architecture impressionnante, quelques montagnes, un coin de paradis assez populaire avec son port de plaisance des plus modernes.Fogo : île volcanique, paysages dignes de la planète mars. Comme la terre est très fertile, on y cultive surtout la vigne et le café.

Santiago : La plus grande et plus peuplée des îles où se trouve la capitale, Praia.En conclusion, je crois que ce pays mérite le détour, bien qu’il est un peu loin du Canada !  Que ce soit pour les sports nautiques, la randonnée, la plage ou simplement pour découvrir et passer du bon temps avec la population locale, colorée et divertissante, il est bon de savoir qu’un pays aussi riche touristiquement est encore si peu connu des voyageurs du monde.

(Article écrit et publié pour le blogue des vêtements Lolë )

Publicités