(Article écrit à l’origine pour le Blogue du Yéti)

Ça y est, je suis sur la route depuis une semaine! En effet, mon périple de New York à Miami est entamé depuis le 1er mai et en sept jours, j’ai parcouru 582 kilomètres, soit environ ce que je m’étais fixé comme objectif au départ (2500 kilomètres en 5 semaines).

Vous comprendrez que ce voyage n’est en aucun cas un voyage de performance ou pour battre un quelconque record de vitesse! Je suis une cycliste plutôt lente qui fait des journées d’environ 85 kilomètres. En plus, j’adore m’arrêter 50 fois par jour pour prendre une photo, ce qui ralentit considérablement le rythme.

Mais mine de rien, après une semaine, j’ai déjà traversée le New Jersey, le Delaware, le Maryland et je vous écris présentement de la Virginie, où je profite d’une journée de congé pour faires les corvées hebdomadaires (lessive, mise au point du vélo, classement des photos et rédaction). Parlant de corvées, la plus importante étant évidemment celle de tenter d’égaliser mon bronzage «style cycliste» sur l’immense plage de Virginia Beach!

Plus sérieusement, ces premiers coups de pédales sur la côte Est des États-Unis sont fantastiques! Les routes et les pistes cyclables sont généralement en excellentes conditions, les automobilistes, très respectueux, et le dénivelé, inexistant!

Pour l’hébergement, j’essaie d’utiliser le plus possible la plateforme web WarmShower, qui me permet d’être accueillie gratuitement chez des passionnés de vélo. Cette façon de me loger permet de diminuer considérablement le coût de mon voyage, mais surtout, de rencontrer des gens de la place, avec pleins d’histoires à raconter! Et quand je ne peux pas utiliser WarmShower, je suis toute équipée pour camper! D’ailleurs c’est le meilleurs temps de l’année pour le faire, les terrains sont encore vides de touristes et la température, excellente!

Sinon, je ne peux passer sous silence une application qui modifie complètement le déroulement de ce voyage… OSmAnd (disponible en version Iphone et Android) m’a permis, avant de partir, de télécharger des cartes routières des états visités. Ces cartes sont d’une précision rare et incluent même les pistes cyclables. En plus, si vous activer la fonction « location » sur votre téléphone (et ce, sans utiliser internet) OSmAnd vous situe sur la carte. Grâce à cela, il m’apparaît être presque impossible de me perdre, et en plus, cette semaine j’ai pu circuler sur des pistes cyclables dont je n’aurais jamais eue connaissance!

En terminant, je touche du bois pour que ce périple continue d’avancer aussi bien car je ne pouvais imaginer un meilleur départ !

Si vous voulez de mes nouvelles de façon journalière, je vous invite à me suivre sur Instagram et sur ma page Facebook !

À bientôt !

Publicités