C’est quand même avec le coeur gros que j’ai passé la frontière de la Géorgie à la Floride, sachant que la traversée de ce nouvel État signifiait aussi la dernière semaine de mon périple. Je suis donc arrivée en Floride nostalgique, consciente que le temps passe beaucoup trop vite quand on est sur son vélo!

En Floride à ce temps-ci de l’année, toutes les conditions sont réunies pour faciliter la vie des cyclotouristes. Peu de trafic, pistes cyclables aménagées ou adaptées, température assez chaude (mais quand même très vivable), la mer et la plage, toujours pas très loin, et les gens que j’ai trouvés particulièrement sympathiques, curieux et chaleureux!

Bref, je n’aurais pu rêver d’une meilleure fin de voyage, en plus avec 2 jours de repos à Miami avant de retourner à Montréal, j’en conclus que ce furent vraiment de bonnes vacances!

Publicités